Racheté par le RPF, le RPR est de retour (dans le Vaucluse)

logo logo le lab europe 1

Racheté par le RPF, le RPR est de retour (dans le Vaucluse)
Jacques Chirac et Bernadette Chirac en 1993 © REUTERS/Regis Duvignau

Image Sylvain Chazot

 

SO ANNÉES 80 – On l’avait perdu, au printemps 2002, au moment même où Jean-Marie Le Pen accédait au second tour de la présidentielle : le RPR disparaissait, remplacé par l’UMP.

C’était sans compter sur l’initiative de membres du Rassemblement pour la France, le parti de Christian Vanneste, comme le rapporte La Provence ce jeudi 24 juillet. On apprend ainsi que le candidat du RPF dans le Vaucluse pour les prochaines sénatoriales, François Vaute, sera soutenu par… le RPR.

Car personne n’avait pensé, à l’UMP, à déposer le nom du Rassemblement pour la République, en début d’année. C’est Frédéric Bigrat, membre du RPF, qui s’est chargé de cette démarche. Résultat : le nom et le logo de l’ancien parti de Jacques Chirac sont devenus la propriété du RPF.

Pas feu fier de son coup, Igor Kurek, secrétaire général du RPF et proche de Charles Pasqua, explique à La Provence pourquoi son parti déterre ainsi le RPR. L’objectif est, selon lui, de « récupérer le noyau dur de l’UMP » et rassembler les « familles gaullistes dispersées et déboussolées ».

Il ajoute :

Le sarkozysme a tué le gaullisme mais le gaullisme est éternel. C’est comme un Phénix, ça renaît toujours de ses cendres. […] Depuis trois ans que l’on fait des réunions, on entend partout les gens s’interroger pourquoi le RPR n’est plus… Il y a une véritable nostalgie des valeurs portées par le RPR.

Enfin, la nostalgie devra rester à sa place. Igor Kurek souhaite la formation d’une « droite souverainiste et républicaine avec le RPF comme bateau-amiral » et dont le RPR ne sera qu’un rouage.

Twitter

Abonnez-vous à la newsletter